La vie citoyenne

Quelles difficultés avez-vous eues pour voter ?

Faites-nous part des freins et difficultés que vous avez rencontrés pour :

  • trouver des informations fiables ?
  • trouver le bon interlocuteur ?
  • effectuer vos démarches administratives ?
  • bénéficier de vos droits ?
  • changer de situation ?
  • engager un recours si vous n’aviez pas pu bénéficier de vos droits ?
  • tous autres éléments du parcours administratif (vos remarques et suggestions sont les bienvenues)

  • Les personnes sourdes peuvent elles voter ?

    vincas - 21 Février 2018 - 00h13

    Elles peuvent obtenir une carte d'électeur, mais elles ne peuvent pas vraiement bien choisir tel ou tel candidats en l'absence des informations, discours, débats, mettings etc... qui ne sont pas accissibles tels que la mise en place des interprètes ou traducteurs en Langue des Signes Française. Seul est partiellement mis en place pour et uniquement lors du débat TV sur les 2 candidats aux présidentielles ; c'est très insifisant !
    Les sourds ne peuvent donc pas voter sans informations dont ils ne peuvent pas faire une opinion et un choix de vie.
    Il faut inscrire dans la constitution française la reconnaissance de la Langue des Signes Française pour une pleine citoyenneté comme l'ont reconnu d'autres pays d'europe tel que la finlande, suède, portugual et bien d'autres.

  • voter

    Gaspard1957 - 20 Février 2018 - 14h52

    Trouver le bon candidat. "La démocratie est le pire des systèmes, à l'exclusion de tous les autres..." selon sir W. Churchill, y compris pour les personnes en situation de handicap

  • La vie citoyenne

    oltang - 20 Février 2018 - 11h51

    les urne son trop haut je n'ai pu déposé mon bulletins seule

  • inscription sur les listes électorales

    HANDEO - 19 Février 2018 - 15h15

    Bonjour,

    Dans l'étude de Handéo à paraitre sur les pratiques de vote il est rappelé que depuis la loi n°2016-1048 du 1er août 2016 rénovant les modalités d'inscription sur les listes électorales, chaque français qui devient majeur est inscrit automatiquement sur les listes électorales, à condition d'avoir effectué les démarches de recensement citoyen au moment de ses 16 ans.

    Les parents doivent ainsi se rendre en mairie afin d’y inscrire leur enfant. Pour les enfants en ESMS, cela signifie que les parents doivent être mis au courant et faire la démarche. Dans ce cas, il pourrait être recommandé aux structures accompagnantes des enfants ou adolescents en situation de handicap de sensibiliser les parents sur cette procédure.

    Par ailleurs, pour les personnes majeures avant la promulgation de cette loi (dont les dispositions entreront en vigueur au plus tard le 31 décembre 2019), les recensements tardifs ou les personnes ayant déménagé, il est possible de régulariser la situation auprès de la mairie ou du tribunal d’instance.

    Pour ces situations où le recensement n’est pas automatique, les troubles de la volition que l’on retrouve dans les handicaps psychiques et/ou cognitifs demandent de pouvoir anticiper l’inscription sur les listes électorales et de s’assurer de la validité d’une pièce d’identité (carte d’identité, passeport, carte vitale avec photo, permis de conduire, etc.) de la personne.

    contact@handeo.fr

  • Diffilculté de voter en cas de problèmes de motricité fine

    Velociraptor Human - 19 Février 2018 - 14h09

    Ayant des problèmes de motricité, je suis obligé de choisir pour qui voter depuis mon domicile afin de préparer le bulletin plié afin de pouvoir le glisser dans l'enveloppe une fois dans l'isoloir.

    Il faudrait inclure l'enveloppe lors de l'envoi des professions de foi, ou proposer des enveloppes et bulletins plus grands dans les bureaux de vote.

  • Voter

    Valentin Botos - 19 Février 2018 - 11h57

    je suis dégoutter rien ne change,les gouvernement se suivent et aucuns changement.

  • Dispositif éléctoral inadapté aux personnes malvoyantes

    davina - 18 Février 2018 - 17h09

    Je ne peux pas voter sans la présence d'un aidant car les noms sur les bulletins sont écrits trop petits. Il suffirait juste de les écrire plus gros.
    Et je ne vois pas non plus l'emplacement où positionner l'enveloppe au dessus de l'urne.
    Cela parait tout bête mais c'est source de stress à chaque vote. Car à chaque fois, il faut expliquer ma situation, c'est stigmatisant.

  • Vote

    Laeti91 - 18 Février 2018 - 16h41

    Je n'ai pas eu de difficultés particulières

  • Difficultés pour les pratiques de vote et besoins en aides humaines

    HANDEO - 17 Février 2018 - 17h01

    Bonjour,

    Handéo a réalisé une étude qui sera rendu publique prochainement sur les besoins en aides humaines pour faciliter les pratiques de vote.
    Plusieurs témoignages de personnes avec une déficience intellectuelle, un trouble psychique ou cognitif, une déficience motrice ou sensorielle, autistes, etc. montrent notamment des difficultés :
    - D’accès à l’éducation civique pour les personnes qui ont un handicap de naissance
    - D’un manque de préparation/sensibilisation pour préparer les jeunes qui vont acquérir ce droit à l’exercer.
    - Pour gérer son stress ou anticiper la situation, notamment pour certaines personnes autistes
    - Concernant l’entourage proche ou professionnel qui refuse que la personne exerce ce droit (alors que le juge n’a pas retiré ce droit)
    - Concernant les programmes et les professions de foi qui ne sont pas traduit en FALC ou en braille
    - Concernant l’absence de traduction en langue des signes françaises des meetings
    - Pour que la société et les professionnels qui accompagnent les personnes prennent mieux en compte les trouble de la volition (en particulier pour les personnes handicapées psychique ou cognitives)
    - Pour accéder au bureau de vote ou se repérer dans le bureau de vote
    - Pour accéder à l’urne ou mettre le bulletin dans l’urne
    - Pour utiliser les machines à voter lorsque l’on est malvoyant (et non aveugle)
    - Lorsque la personne est accompagnée par un ESMS, il n’est pas toujours ouvert le weekend (donc le dimanche)
    - Pour être accompagné
    - Pour choisir le bulletin lorsqu’il n’y a pas de photo du candidat ou de bulletin en braille
    - De la part de certains assesseurs qui ne connaissent pas toujours le code électoral
    - Pour comprendre les résultats des élections, notamment dans les entre deux tours.
    - …/…

    Le reste à charge de l’aide humaine est également un frein à la participation des personnes en situation de handicap : c’est un frein à la fois pour les services d’aide à domicile puisque certains ne souhaitent pas communiquer sur un possible accompagnement au vote le dimanche au vu de leur tarification, et à la fois pour les personnes handicapées lorsqu’elles doivent payer ce reste à charge. Un financement spécifique des aides humaines pour les périodes électorales et un financement à la hauteur du coût des SAAD leur permettant d’aider les personnes pour ce type d’évènement faciliteraient la possibilité pour des personnes de recourir à ces services afin de les accompagner dans tous le processus de vote.

    Vous pouvez d’ores et déjà accéder à la note d’étape ici :
    [lien supprimé]

    contact@handeo.fr

  • Discrimination par les banques

    T.Delvigne - 16 Février 2018 - 21h57


    Bonjour
    Les banques me refusent un prêt immobilier pour acheter ma première maison car je suis handicapé. Alors que je paie en location et depuis des années; 750 euros de loyer mensuel (de quoi largement rembourser un prêt immobilier). De plus, je ne suis jamais à découvert. Par contre, elles ne se gênent pas pour me prélever des frais bancaires sur mes même ressources.
    Puis je avoir un soutien ou une solution de votre part contre cette discrimination.
    Avec mes sincères considérations.

    Mr Delvigne.

Retour en haut