La vie quotidienne

Quelles difficultés avez-vous connues pour accéder aux loisirs (vacances, culture, sport…) ?

Faites-nous part des freins et difficultés que vous avez rencontrés pour :

  • trouver des informations fiables ?
  • trouver le bon interlocuteur ?
  • effectuer vos démarches administratives ?
  • bénéficier de vos droits ?
  • changer de situation ?
  • engager un recours si vous n’aviez pas pu bénéficier de vos droits ?
  • tous autres éléments du parcours administratif (vos remarques et suggestions sont les bienvenues)

  • Manque d informations

    Amdu - 20 Février 2018 - 21h14

    Les loisirs accessibles aux personnes en situation de handicap existent certes en nombre restreint. Cependant ces lieux ne sont pas médiatisés et pas suffisamment sollicités. De plus il y a des clivages entrée grandes agglomérations et petites villes.

  • Améliorer l’accès à la culture

    FEDEEH - 20 Février 2018 - 21h03

    François, 25 ans, malentendant, est incapable de parler du dernier film à succès au cinéma, du dernier fait d’actualité dont on parle à la télévision avec d’autres personnes entendantes.
    Pierre, 18 ans, en fauteuil roulant, a des difficultés pour aller au cinéma, au théâtre, à un concert avec ses amis, puisqu’il doit faire 20km pour atteindre le lieu culturel le plus proche.

    Il est essentiel de comprendre que l’accès à l’éducation, aux études supérieures, à l’emploi, passe avant tout par l’accès à la culture. Un manque d’accès à la culture est un facteur de frein vers les études supérieures et un emploi « de haut niveau ».

    Il serait donc juste, car en harmonie avec le progrès de l'audiodescription que:
    - les contenus audiovisuels fassent l’objet d’un sous-titrage et d’une traduction
    en langue des signes;
    - les musées et lieux culturels qui proposent des visites aient obligatoirement
    un guide pratiquant la langue des signes.
    - tous les lieux culturels ayant des audioguides soient accessibles (par
    Smartphone, appareils accessibles, etc).

  • Place handicapé

    Lulu77360 - 20 Février 2018 - 19h38

    Merci d'être plus sévère pour ceux qui se gare ou font du stop minute sur les places handicapées. J'ai pas volé ma carte mais quand je vois l'incivilité des gens et le sans gêne je suis choquée. Tu en qu'à titre d'exemple un jeune 25 ans en pleine forme qui se gare tous les jours sur la place handicapée, verbalisé quasiment tous le temps et qui maintenant à une carte qui est tombé de ne chez pas où.. honteux !

  • Obligation de pièce à langer adapté pour les handicapés

    Aurélie aujaud - 20 Février 2018 - 19h37

    Ma fille atteinte du syndrome Pura. Elle est dépendante pour effectuer toutes les manipulations liés aux changes. Aujourd’hui, aucun espace n'est adapté à ses besoins. Lorsqu’elles sont présentes, les tables à langer sont standardisés. Pour effectuer un change je dois porter ma fille sur un espace trop exigu pour elle et ou sur du matériel non prévu a cet effet en espérant qu’il soit suffisamment résistant et ne pas céder sous son poids.

    Mon cas n’est pas isolés dans le monde du handicap et il est honteux qu'aujourd'hui nous ne puissions respecter l'intimité et l'intégrité de nos enfants, adolescent et adultes dépendants.

  • L' AAH

    Mercot - 20 Février 2018 - 18h31

    Il y a quelques mois déjà, j'avais envoyé à la ministre de la santé, sous la présidence de Mr. Hollande une lettre en demandant, que si une APL est donné sous condition de ressource, alors pourquoi l'AAH est exactement la même chose, et un retraité handicapé ne peut pas cumuler les deux.
    J'ai jamais reçu de réponse hélas...
    Je pense que l'AAH devrais être donné à partir d'un taux d'invalidité de 80 % sans aucun plafond de ressource, pour pouvoir vivre dignement.

  • Que l'autiste reste chez lui à aligner ses voitures!

    Agnès Meyer - 20 Février 2018 - 18h18

    En France, on ne peut pas prononcer le mot "autisme" ou "asperger" face à une association de loisirs quelconque. On vous le dira poliment, mais la porte se refermera avant même d'avoir pu faire un essai. Il n'y a donc plus que handisport ou gym adaptée...quand il y a de la place. Pas de regret, nous loulous ont déjà des emplois du temps bien chargés.
    Par contre, le cinéma adapté (avec un son plus doux), des quiet hour dans certaines structures ce serait profitables à beaucoup de monde, pas seulement aux personnes ayant un handicap.

  • Quelles difficultés avez-vous connues pour accéder aux loisirs

    MARITE - 20 Février 2018 - 01h50

    PLUS DE LOISIRS NI DE SORTIE
    J AI DEMANDER UN SCOTER ELECTRIQUE ET AMEMAGEMENT BOITE AUTOMATIQUE
    REFUSER MDPH DE L AISNE MOTIF
    PAS DE NECESSITER ABSOLUE
    IL NE M ON JAMAIS RECU
    NE PEUT NI MARCHER NI CONDUIRE CHRONDOPATHIE SEVERE
    FIBROMYALGIE

  • Soucis d'accompagnateur

    Gwen29 - 20 Février 2018 - 01h43

    Le problème principal que je rencontre lors de mes sorties c'est un manque d'organisation vis à vis de notre ou nos accompagnateurs. Bien souvent, lorsque je fais des sorties avec mon compagnon qui m'accompagne donc (concerts, spectacles, match de football) nous nous retrouvons séparés dans la structure qui nous accueille puisqu'il y a des places dédiées aux PMR donc bien souvent, ce sont uniquement des places réservées pour nos fauteuils, sans siège à côté pour notre accompagnateur alors on se retrouve pendant une sortie de couple à ne même pas pouvoir être assis l'un à côté de l'autre. c'est plutôt problématique. Il y a aussi le fait que les infrastructures et organisateurs ne prennent pas en compte le fait que pour une personne en fauteuil roulant capable de se transférer, passer toute une soirée ou plusieurs heures immobiles dans son fauteuil c'est très désagréable et que nous aimerions avoir des sièges à disposition pour pouvoir nous transférer et passer un meilleur moment.

  • vacances

    toune - 19 Février 2018 - 19h00

    Ma fille est partie a plusieurs reprise en séjours vacances, mais dans la mesure où elle a besoin d'aide humaine les séjours coutent très chers pratiquement le double. Le surcout ne devrait pas apparaître est pris en charge par la CNSA??? Ou Il faudrait trouver un financement plus important que ce que peuvent attribuer les MDPH et encore un dossier à faire....

    Philo

    Le service public du réseau France3 ne sous-titre pas les décrochages régionaux pour les malentendants et sourds. Pourtant ils connait bien son public en Languedoc-roussillon. La preuve en est qu’il inonde sa plage horaire de spots pour les prothèses auditives et monte-escalier. Le seul moment ou les malentendants peuvent avoir les sous-titres ( ma mère 94 ans) est les émissions en occitan et en catalan ce que trouve anticonstitutionnel et dénote un manque respect. Si c’est un problème les annonceurs « AUDIPHON » peuvent le financer.
    Cdt

    • Pas d'accord 0 Pas d'accord

    Philo

    Erratum: Problème de budget

    • Pas d'accord 0 Pas d'accord

  • Fonction T et boucles magnétiques (déficience auditive)

    Flocapic - 19 Février 2018 - 17h37

    La plupart des lieux devraient proposer la fonction T via une boucle magnétique (appareillage auditif) tels que les cinémas, lieux de congrès, amphi des universités, etc.

    Le problème également, et que si ces lieux proposent cette fonction, 90% ne sont pas en état de fonctionner ! Et pire maintenant, avec l'évolution des appareils auditifs, la fonction T disparait pour laisser place à la fonction Bluetooth...

Retour en haut