L'avancée en âge

Quelles difficultés avez-vous rencontrées pour entrer ou faire rentrer un proche dans un établissement spécialisé (maisons de retraites, établissements médico-sociaux, autres) ?

Faites-nous part des freins et difficultés que vous avez rencontrés pour :

  • trouver des informations fiables ?
  • trouver le bon interlocuteur ?
  • effectuer vos démarches administratives ?
  • bénéficier de vos droits ?
  • changer de situation ?
  • engager un recours si vous n’aviez pas pu bénéficier de vos droits ?
  • tous autres éléments du parcours administratif (vos remarques et suggestions sont les bienvenues)

  • ets de retraite inadaptés à l'accueil des hypersensibles chimiques

    frimousse - 20 Février 2018 - 20h04

    comment faire quand on est hypersensibles chimiques (entraînant BPCO sévère, 30 % de capacité respiratoire) c'est-à-dire que le contact avec parfums, déodorants, odeurs, aggravent continuement la pathologie ? rien n'est prévu pour nous.

  • la retraite approche ! Que Ets pour accueillir notre fille ?

    catrue - 19 Février 2018 - 17h34

    Notre fille autiste, travaillant en ESAT près de Nantes, sera certainement en "retraite " dans moins de 10 ans ! Où ira-t-elle ? Actuellement en foyer pour les travailleurs de l'ESAT - Malgré les demandes faites auprès de l' ARSS aucun foyer à l'horizon se dessine ...le temps presse ... Ecoutez les parents anxieux de se voir vieillir eux même sans solution de logement pour les accueillir

    Chantal21

    Les délais d'attente pour le traitement des dossiers MDPH, y compris les renouvellements sont anormalement longs (plus de 6 mois).
    Mais la plus grande urgence est la création de places pour les adultes.
    En changeant de région, nous avons dû attendre 4 ans une place en ESAT et SAESAT pour mon fils autiste, puis 2 ans encore pour un Foyer d'Hébergement (FAH). Très fatigable, à 39 ans, il faut déjà envisager une autre orientation, sans doute un foyer de vie mais là encore, la liste d'attente est de plusieurs années.
    Comme disent beaucoup de parents, nous vieillissons et que deviendront nos enfants sans structure adaptée, sans être à la charge de leurs frères et sœurs (quand ils ont la chance d'en avoir...) ?

    • Pas d'accord 0 Pas d'accord

  • Désert de MAISON D'ACCUEIL SPECIALISE.

    Alban Chevillon - 16 Février 2018 - 19h24

    La VENDEE n'est pas faite pour le handicap moteur lourd. PAS d'établissements d'accueil temporaire dans un premier temps. En effet, j'ai d'abord fait cette recherche pour soulager mon aidant familial et pour faire des rencontres à l'extérieur. Je fais depuis 15 ans des séjours temporaires dans la SARTHE.
    Mes parents retraités vieillissants et mon handicap évoluant (trachéotomie et aucune mobilité dans tous les actes de la vie courante), je souhaite intégrer un accueil permanent. Rien en VENDEE, la trachéo pose un problème partout, ou alors on m'intègre avec le handicap mental.....
    J'ai fait une demande dans la MAS en SARTHE où je vais temporairement. Il y a 2 ans, avec le directeur et la cadre de l'époque j'ai eu un REFUS catégorique car non du département et, surtout, quand les parents font le choix de s'en occuper, ils doivent assumer jusqu'au bout....
    Où aller ? Ma mère est de plus en plus en difficultés....
    Changement de directeur et de cadre dans les 6 mois qui suivent : le discours change. Je suis accepté sur liste d'attente (dans combien d'année, et je ne suis pas du département ?) et, en attendant, on me propose d'augmenter mes séjours temporaires.
    Du coup, je me heurte à l'ARS des PAYS DE LA LOIRE pour une dérogation au-delà des 90 jours accordés normalement.
    Courrier à l'ARS VENDEE qui me renvoie vers l'ARS SARTHE (ARS = AGENCE REGIONALE DE LA SANTE) département où je fais mes séjours. J'ai la dérogation pour 2017 mais on est en septembre 2017!!!!!!!!!
    Tout est à recommencer pour 2018, mais il faut attendre à chaque fois que les 90 jours soient passés...................
    Pour mes parents, aidants familiaux, difficile de s'organiser!!!!!!!!
    Et il faudra recommencer tous les ans : VIVE L'ADMINISTRATION FRANCAISE!!!!!!!!!!

    La médecine fait des progrès avec l'aide probablement du Téléthon (je suis myopathe), donc allongement de la durée de vie...... mais dans quelles conditions : je me sens LAISSE POUR COMPTE sans vie sociale, ni amicale et SANS ESPOIR D'UN AVENIR MEILLEUR.......

    Il serait temps que l'Etat prenne en compte le vieillissement des personnes lourdement handicapées et prévoit plus d'établissements dans chaque région.

    La création des MDPH était soi-disant pour simplifier les démarches administratives mais C'EST TOUT LE CONTRAIRE : TOUT EST COMPLIQUE et la VENDEE est très en retard et NULLE.

    I

  • et si on peut...

    Mikadiou - 15 Février 2018 - 17h58

    Vos questions sont pour la majorité adressées à des personnes accompagnant un handicapé.
    On peut aussi être handicapé et se prendre en charge ?!!!!!

  • Plus de moyens financiers et dégradation des prises en charge en établissement

    Lilou27 - 15 Février 2018 - 16h33

    A la suite d'une socialisation en maternelle pendant 3 ans nous avons réussi à avoir une place en IME après 4 années d'attente. 3 années plus tard, redirection vers un établissement pour enfants et ados Polyhandicapés. Jusque-là nous étions dans l'éveil de notre fils, puis une année passée dans cet établissement où tout se passait bien, les moyens ont commencé à manquer. Donc, moins de personnels, moins de prises en charge jusqu'à nous proposer la prise de médicament pour sédater notre fils. Suite à notre refus, nous avons subi des pressions jusqu'au départ contraint de notre fils.
    Aujourd'hui, les prises en charge se font en libéral, avec une PCH charges exceptionnelles qui ne couvrent pas nos dépenses (enveloppe de 1800€ pour 3 ans soit 50€ /mois). Si on compare ce que coûte une place en Polyhandicap dans un établissement et les aides pour le libéral, c'est tout simplement incompréhensible !!! Il n'est pas normal de continuer ces dépenses exorbitantes pour le fonctionnement de ces associations qui gèrent les établissements spécialisés, si vous faites le calcul de la somme réellement affectée à la prise en charge pure de la personne handicapée...

  • nombre de places insuffisant en établissements médicosociaux

    travailleur social - 15 Février 2018 - 15h39

    de plus en plus de travailleurs d'ESAT partent à la retraite et malheureusement, l'offre ne répond pas à la demande. Les établissement d'hébergement sont pleins et les listes d'attente très longues. Certains se tournent vers la Belgique, mais ce réseau commence à saturer également.
    Petit à petit des établissements accueillant des personnes vieillissantes en situations de handicap se développent, mais ils ne sont pas encore fini de construire que les listes d'attente s'allongent déjà.
    certaines personnes fassent à cette situation repoussent leur départ à la retraite, faute de solution d'hébergement, même si elles sont fatiguées par le travail et aspirent à une retraite bien méritée.

  • Enquête Mission Egalité Handicap

    chris3317 - 15 Février 2018 - 10h42

    Difficultés dans les transports en commun, certaines zones adaptées d'autres non de part la volonté de certaines municipalités de ne pas rejoindre un collectif de transports adaptés aux personnes en situation de handicap.
    Rejoindre un établissement spécialisé, pour beaucoup de personnes est un crève cœur, et pourtant il existe un moratoire pour les nouvelles sociétés : de service à la personne.

  • non concernée par cet item

    coraliecau - 14 Février 2018 - 18h12

    non concernée par cet item

  • Les maisons de retraite

    GIGIE41 - 14 Février 2018 - 15h38

    Mon père est atteint de démence, il fallait absolument pour le protéger qu'il y ait un placement. Les services sociaux me disaient "placement urgent", mais ne m'ont jamais aidée à trouver une chambre dans une HEPAD, cela à durée 3 ans. Depuis novembre 2017 j'ai enfin trouvé une place à 30 km de chez moi. On se demande pourquoi tant de services sociaux, pour si peu d'accompagnement...

  • retraite suite a l intervention sur C8 du deputé Adrien Taquet

    philippe - 13 Février 2018 - 16h56

    bonjour

    j ai eu un fils handicapé a 80% décédé en 2015 a l age de 33 ans je viens de faire mon dossier retraite qui est devenu un veritable parcours du combattant j essaie de justifier a ma caisse que j ai bien elevé sous mon toit un enfant handicapé des la naissance au moins 21 ans avec une invalidité d au moins 80% mon fils etant décédé depuis bientôt 2 ans je n ai gardé aucun document je ne pensais pas qu un jour l on viendrait me demander des justificatifs pour obtenir ma retraite
    donc il n y avait qu une solution comme le demande la caisse faire une demande a la MDPH j ai eu la chance d avoir une personne a l acceuil qui a pu me donner l adresse mail de la personne qui s occupe du dossier de mon fils de son vivant 15 jours apres ne voyant rien venir je telephone surprise ce n est pas la bonne personne il faut refaire une demande 10 apres je recois un document mon fils n est handicapé que deuis l age de 28 ans jusqu a sa mort a 33 ans
    je reviens vers la MDPH qui m annnonce qu effectivement il manque des papiers mais que je n aurais pas toutes les dates car il y a des trous suite a la fusion avec l ancienne COTOREP enfin bref il y a une prete de documents suite cet fusion
    une semaine apres j ai bien recu des nouvelles attestations ou mon fils est handicapé a 80% depuis l age de 7 ans jusqu a l age de 33 ans mais il y a des miracles il n est plus handicapé sur fauteuil avec tracheotomie certaines fois pendant 2 mois voir juste 15 jours au milieu des renouvellements des cartes incroyable
    d elevé un enfant handicapé pendant 33 ans c est pas simple mais faire un dossier retraite c est tres compliqué avec la perte de temps j ai envoyé mon dossier retraite 15 jours apres le depart de mon entreprise je ne sais quand va t etre saisie mon dossier par ma caisse et comment elle va gerer les attestations j ai bien peur que l on me demande encore d autres choses pour justifier l HANDICAP nous n en finissons jamais meme apres la mort de nos petits
    bonne soirée

Retour en haut