L'emploi

Quelles difficultés administratives avez-vous rencontrées pour trouver un emploi (pôle emploi, AGEFIPH, …) ?

Faites-nous part des freins et difficultés que vous avez rencontrés pour :

  • trouver des informations fiables ?
  • trouver le bon interlocuteur ?
  • effectuer vos démarches administratives ?
  • bénéficier de vos droits ?
  • changer de situation ?
  • engager un recours si vous n’aviez pas pu bénéficier de vos droits ?
  • tous autres éléments du parcours administratif (vos remarques et suggestions sont les bienvenues)

  • pole emploi inaccessible: radié du pôle emploi pour raisons de santé

    kotek - 20 Février 2018 - 22h56

    je ne conduis pas et ne pouvais pas me rendre au pôle emploi : des entretiens m'étaient fixés régulièrement mais je ne pouvais pas y aller. À 7 reprises, j'ai écrit que je ne pouvais pas m'y rendre et j'ai demandé mon transfert dans une agence accessible via les transports en commun (3agences dans un rayon de 15km de mon domicile). la directrice du pôle emploi ne savait pas comment faire (ou n'avait pas le courage de le faire?). J'ai donc été radié pour "raison de santé".

  • Loi du travail trop exigeante

    Lulu77360 - 20 Février 2018 - 19h29

    Depuis que le temps partiel est passé à 24h par semaine, on a du mal à trouver de l'emploi à temps partiel < à 24h par semaine. Moi je suis reconnue RQTH je peux travailler qu'entre 5h à 10h par semaine et je trouve rien. Le pire c'est le télétravail il y a rien donc dans quelques mois fini le Pôle emploi..

  • reprise d'activité

    dcade - 20 Février 2018 - 11h05

    Ma fille est handicapée psychique et stabilisée.
    La difficulté pour un reprise d'activité est de trouver le bon interlocuteur, pour inciter, motiver,
    aider, orienter les handicapés psychiques à reprendre une activité dans la société

  • Pole Emploi, A quoi servez vous?

    D'Jo21 - 20 Février 2018 - 00h51

    Cadre licencié en octobre 2017 pour inaptitude physique à tout postes en tant que Directeur administratif, j'ai découvert Pôle Emploi en Novembre à 57ans.
    - Acceuil formidable : "Bienvenue, Welcome" voici les premiers mots d'une représentante de Pôle Emploi ! ! ! Je pense que ce lieu doit servir également pour la consommation de drogues douces!
    - Deuxième acceuil : "Ah mais vous êtes cadre? ! ? ça tombe bien l'Apec (le pôle emploi des cadres) organise une journée dans nos locaux, je vous inscrit ! ... ... ... ah ben non vous avez pas 1 an de chomâge ! ! !
    S'il vous plait, Mme Penicaud virez moi tout ça, mettez du personnel qualifié et compétent, comment voulez vous qu'un fonctionnaire puisse parler sérieusement du marché de l'emploi, il ne sait pas ce que c'est!

    kotek

    pour le PE, nous ne sommes qu'un algorithme: un code de fonction, un code de secteur d'activité et un code de localisation. lorsque les 3 codes correspondent au code de notre recherche, l'offre d'emploi nous est automatiquement envoyée par un système informatique, et non par un conseiller. Le PE me proposait des offres inaccessibles ( je ne conduis pas). J'ai toujours cherché des offres sur APEC et d'autres sites internet, car avant de postuler, je devais toujours vérifier si je pouvais me rendre sur un lieu de travail grâce aux transports en commun

    • Pas d'accord 0 Pas d'accord

  • Ce malheureux congé parental

    Elsa Renaud - 19 Février 2018 - 21h57

    J'ai contracté une maladie neurologique alors que j'étais en congé parental. Ce fut une vraie galère. Pas d'arrêt de travail du coup, pas d'aide pour pouvoir faire garder mes enfants alors quitter j'ai été 3 mois en hôpital.
    Pas de possibilité de faire valoir des droits pour une pension d'invalidité via la sécurité sociale car j'étais en fin de congé parental et que de ce fait je n'avais pas travaillé depuis 23 mois... bref je me retrouve dans un grand vide administratif. J'ai tellement de freins à l'emploi que ni pôle emploi ni capemploi ne sait quoi faire de mon cas. Ils m'ont rédirigée vers la mdph pour une pré- orientation professionnelle. J'en ai pour 6 à 12 mois d'attente alors que mes droits au chômage se finissent dans 7 mois... bref je ne sais pas ce je ferai dans 7 mois. Heureusement j'ai un époux aimant qui gagne bien sa vie...

  • Ce malheureux congé parental

    Elsa Renaud - 19 Février 2018 - 21h57

    J'ai contracté une maladie neurologique alors que j'étais en congé parental. Ce fut une vraie galère. Pas d'arrêt de travail du coup, pas d'aide pour pouvoir faire garder mes enfants alors quitter j'ai été 3 mois en hôpital.
    Pas de possibilité de faire valoir des droits pour une pension d'invalidité via la sécurité sociale car j'étais en fin de congé parental et que de ce fait je n'avais pas travaillé depuis 23 mois... bref je me retrouve dans un grand vide administratif. J'ai tellement de freins à l'emploi que ni pôle emploi ni capemploi ne sait quoi faire de mon cas. Ils m'ont rédirigée vers la mdph pour une pré- orientation professionnelle. J'en ai pour 6 à 12 mois d'attente alors que mes droits au chômage se finissent dans 7 mois... bref je ne sais pas ce je ferai dans 7 mois. Heureusement j'ai un époux aimant qui gagne bien sa vie...

  • RQTH réel problème pour l'emploi

    kikibidau - 19 Février 2018 - 20h31

    il n'existe pas de réelle structure pour les demandeurs d'emploi en situation de handicap. Pôle emploi, Agefiph, cap emploi et bien d'autres peut-être ne sont ni assez professionnels ni assez agressifs ni assez motivés pour se battre au côté des travailleurs RQTH dans notre monde du travail aujourd'hui. Je suis demandeur d'emploi RQTH et j'essaie de faire valoir cette "priorité" pour un emploi au sein de la fonction public ou dans le privé mais en vain. Peut-être est-ce un problème des minorités. Les employeurs n'ont pas cette "conscience" pour collaborer avec les handicapés, handicap = handicap l'équation est parfaite. D'ailleurs ma conseillière pôle emploi m'a demandé de ne pas stipuler mon RQTH sur mon CV!. Pour des salons, des journées portes ouvertes, des foires aux questions, ces institutions sont les premiers dans ce domaine, informations, conseils mais RIEN DE CONCRET..., toujours dans cette sphère negative qui tourne autour du pot = pas de résultat. Pour info, je suis RQTH suite accident de travail depuis 1999 et rien a changé!!! il faut une refonte complète de ces structures, avec des gens compétents, motivés, représentés avec un réel projet et des résultats qui cherche un classement, un suivi en partenariat avec toutes sortes d'entreprises.

  • Bipolarité

    FS FS - 19 Février 2018 - 18h17

    Bipolaire stabilisé au chômage. Aucune aide de pôle emploi. Mise en disponibilité dans la FPT J’ai fait une demande de mutation pour rapprochement familiale toujours rien. Bientôt plus de revenus c’est terrible de voir que le fonctionnent de la fonction public territorial est long à trouver une solution. On est pas aidé dans cette pathologie. Nous ce qu’on veut c’est être compris et travailler.

  • epilepsie pharmaco-résistante

    GREGORY CATTEZ - 19 Février 2018 - 15h41

    Rien depuis 1 ans ! Notre fille reste chez elle. Plus de vie sociale.

    kotek

    l'épilepsie fait toujours peur: au 16eme siècle, les épileptiques étaient brûlés sur le parvis de notre dame. Au 21eme, nous sommes brûlés sur le marché du travail ( et partout ailleurs). j'ai changé 7 fois d'employeurs au fil de 12 contrats de travail et deux licenciements aux motifs inventés. je vis seul depuis plus de 20ans. Courage . la SEEG se développe.

    • Pas d'accord 0 Pas d'accord

  • poste à 80% de droit mais pas les moyens de le financer

    ANSHA - 19 Février 2018 - 12h50

    La solitude est aussi inhérente au handicap. Pas de conjoint qui puisse équilibrer un budget ou se partager les frais d'un logement, d'une voiture commune ou même une part d'impôts en moins. Mon employeur me dit que je peux me mettre à 80% mais comment subvenir à tous mes besoins en ne gagnant que 80% de mon salaire ? Les impôts ne font pas de cadeau, mes frais handicaps ne sont pas pris en charge, comment perdre encore 20% ???

Retour en haut